icone navigationMédia / Test logiciel / Devenez un AS

Devenez un as 2

Je ne perds pas espoir de trouver, dans cette flopée de softs disponibles, un produit dont la qualité soit digne de ce jeu merveilleux.
Je cherche sur le net l'écrin digne de notre diamant (Le treizième art). J'exclus la collection Will Bridge dont tous les produits s'appuient sur le même environnement ; j'élimine également la série Soulet-Rouffet qui sont tous faits sur un même modèle. Mon choix commence à être limité et j'opte pour un des titres de Saporta-Rouffet.

Une installation sans problème, un clic sur l’icône approprié et j'obtiens cette page d'accueil. À chacun d'apprécier cette première page et d'en estimer la qualité.. Pour moi, je ne vois toujours pas le coup de patte d'un infographiste. Impatient, j'explore ce qui pourrait dissimuler des « options » et j'ouvre le menu [Outils-Aide]. Je découvre : - Aide – dont je vous livre le contenu puisque pdf - Feuille de convention – qu'est-ce que ça fait ici ? - Le joueur - afin de changer le nom et de visualiser les donnes jouées. - l'activation du son C'est tout, pas de prise de tête de ce côté.

capture écran

Je me lance donc dans le vif du sujet avec l'une des deux possibilités qui me sont proposées et je commence par : « Jouez avec le mort »
Deux options s'offrent à moi : Jouez une donne ou Choisissez une donne dans la liste. Je sélectionne la première proposition afin de sonder cette option. Il semblerait (comme disent les médias) que les donnes ne soient pas proposées en fonction de l'historique.

La donne vient rapidement.
On a la possibilité de faire les enchères ou de passer directement au jeu de la carte.

capture écran

Lorsque vous faites une mauvaise annonce, un affreux smiley vous le fait savoir et vous invite à découvrir la bonne enchère qui apparaît dans un nouveau cadre.

capture écran

En fin de séquence, un ptit clic sur [Jeu de la carte] permet le passage vers cette deuxième phase.

Le jeu de la carte ne pose pas de problème particulier. On garde sous les yeux la séquence d'enchères et l'on dispose d'une mise sur la voie si l'on ressent le besoin d'un petit coup de pouce.

capture écran

Cette mise sur la voie est généralement pertinente.
Un bouton « rejouer » permet soit de rejouer depuis le début, soit d'annuler le dernier pli.
Le bouton « fin » permet d’abréger les souffrances. Il semble qu'il y ait quelques problèmes à pondre un bon moteur (intelligence artificielle qui s'occupe, via un algorithme, de faire jouer les autres joueurs) et celui utilisé ici ne fait pas exception. Bref ça veut dire que vos adversaires (l'ordi) ont la gentillesse de faire de beaux cadeaux.

Pour illustrer

- donne 01

Ne pas fournir le RP et couper au troisième tour ; Tirer AT, RT et petit trèfle coupé du mort avec le RC. EST défausse de l'AP, c'est plutôt sympa ; revenir en main 8C, EST met la DC imprenable !!! Vraiment sympa la défense...


- donne 10

Entame coupée de la main du déclarant ; TRANQUILLEMENT, jouer immédiatement les 4 gros trèfles afin de défausser 2 cœurs du mort. Ouest ne coupe pas le 3ème tour de trèfle, ni le 4ème d'ailleurs...


- donne 17

Défausse d'un cœur en Sud sur l'entame ; continuation atout pour l'As de EST qui poursuit AC et petit carreau. La défense ne rejoue jamais atout pour interdire une coupe carreau !



- donne 55

jouez 3P vers 9P
puis revenir en main et présenter la Dame ; Ouest vous offre gentiment son Valet. Il n'y a plus qu'à cueillir son RP devenu sec. INCROYABLE NON !

Etc...

capture écran

capture écran

capture écran

capture écran

capture écran


capture écran

Le contrat chuté, on vous propose de rejouer le coup.

capture écran

Dès la réussite du contrat, s'ouvre à vous le commentaire de cette donne avec son niveau de difficulté, un numéro pour la retrouver ultérieurement si nécessaire. Les explications sont claires avec la mise en évidence des écueils.
Un menu en bas de page permet entre autre de voir la solution et de revoir comment le coup à été joué et de jouer la donne suivante.
Bizarrement, je ne peux plus continuer à obtenir les donnes au hasard sans repasser par la case départ en utilisant le bouton « retour ».

Les parties jouées apparaissent correctement dans le menu [Outils-Aide], mais le nombre d'essais ne distingue pas la réussite ou non de la donne ! Il serait peut-être plus judicieux d'indiquer sous la rubrique « réussi » le nombre à la place de oui ou non !

Ce petit tour d'horizon se termine par le choix [Jouer en flanc]. Un aspect du jeu que l'on a trop tendance à délaisser et que souvent l'on subit. Un logiciel pour faire de gros progrès ?

Les 100 donnes à jouer en flanc sont faites exactement sur le même principe que jouer avec le mort.
Quand je dis exactement, c'est au point de vous faire jouer en défense en restant à la place de Sud.

Eh oui, monsieur ou messieurs les concepteurs... on va au plus simple, voire au plus simpliste.
Le choix de laisser visibles les cartes jouées à été retenu. Un choix par défaut qui laisse songeur vu qu'à la table il n'est pas possible de revoir les plis précédents. Pour le moins perturbant, cette possibilité aurait judicieusement trouvé sa place dans une proposition d'option.

Si les concepteurs ne se sont pas foulés pour la présentation du jeu en flanc, vous, vous allez devoir faire un bel effort pour résoudre l'ensemble des problèmes proposés pour cette facette du jeu !

capture écran

À vous de refaire les mains pour déjouer toutes les manœuvres du déclarant ; à vous de jongler avec les communications, les maintenir ou les couper selon le cas ; à vous les coups célèbres – de Merrimac, de l'empereur, de Deschapelles, etc.

Vous l'avez compris, je ne raffole pas de la présentation de ce soft qui ressemble étrangement à celui de SOULET 3. Je milite pour la rigueur, le soin, le graphisme, les options de jeu. On sent le professionnalisme au niveau du bridge mais pas au niveau de la conception du logiciel. C'est dommage.
Les donnes sont agréables et la clarté des commentaires permet facilement de comprendre la bonne ligne de jeu.
Le faible niveau de jeu du moteur n'est pas un problème en soi car en cas de réussite « chanceuse » de la donne, le commentaire tempère votre ego.
Les enchères et le jeu de la carte se déroulent correctement et la possibilité de reprendre la dernière levée est un plus qui n'est pas du luxe.
Les donnes sur le même thème se suivent et avec le choix « donne suivante », vous savez d'avance sur quoi vous allez tomber !
J'ai regretté de ne pouvoir obtenir mes donnes aleatoirement en fonction :
- de leur niveau de difficultés,
- de la réussite du contrat ou non suivant mon historique,
- de la fréquence du déjà joué.
Un soft qui vous donnera quelques heures de plaisir (200 donnes au total), si vous savez faire abstraction de l'environnement.

02/2013